OBJECTIFS de l’atelier 2, Risques et résilience (coord. Jean-Jacques Terrin)

 

première réunion le 4/2/2019

 

L’association LSNPAV se définit comme lanceur d’alertes, rassembleur d’idées (et de gens), et initiateur de débats. Nous espéronsposer les bonnes questions, ébranler les certitudes, remettre certains projets en question.

Objectifs du GT : Identifier les stratégies en place, signaler les failles, épingler les disfonctionnements. Détecter les propositions, à diverses échelles de la métropole (et hors métropole si nécessaire), les projets officiels et alternatifs. Formaliser les termes d’un débat que nous souhaitons mettre sur la place publique au printemps.

JJ. Terrinpropose aux membres du GT de travailler dans 3 registres :

1/ Faire un point sur la situation, l’importance de l’eau, le rôle du système hydraulique sur le territoire, la nouvelle donne que représente le changement climatique. Ce point doit être décrit rapidement mais très clairement, accompagné de quelques documents, avec un renvoi à des références et des publications existantes. 

2/ Expliquer la situation du territoire de l’Ile de France sans entrer dans le détail des projets, mais en mettant plutôt en avant où sont les tensions. Faire par exemple référence aux inondations et aux sécheresses, à la pollution des nappes et à l’agriculture, à l’amont et l’aval, aux déséquilibres entre Paris et territoire francilien, à la différence de positionnement entre écologie et ingénierie, etc. Expliquer simplement ces tensions. Expliquer les enjeux de gouvernance, à la nécessité de développer une vision globale de ces questions, aux choix politiques et techniques (et économiques) qu’ils impliquent. 

3/ Énoncer un certain nombre de points (de 5 à 10 maximum) qui nous semblent essentiels à mettre en débat avec des citoyens mais aussi avec les pouvoirs publics et le monde politique qu’il faudra interpeler : « Nous pensons que si vous ne prenez pas en compte ces injonctions, vous mettez des populations en danger, et accentuez le risque de catastrophes écologiques, sociales et économiques majeures ». 

Les huit participants, qui se sont présentés lors d’un tour de table en début de séance, sont invités à envoyer leur contribution avant la deuxième réunion qui aura lieu le 28 Mars à 17h00 (lieu à confirmer).